Actualité

JEAN-FRANÇOIS MOREAU SE MET EN CONGÉ DE L'ADAMAP POUR DEUX ANS

A la suite d'une AG cafouilleuse et neuf ans d'actions en faveur du Musée de l'AP-HP et de l'ADAMAP, le président d'honneur a décidé de s'en retirer provisoirement à partir du 31 décembre 2013...

> SUITE

LE NOUVEAU BLOG DE L'ADAMAP EST OUVERT

http://adamap.over-blog.com devient le site officiel de l'ADAMAP. www.adamap.fr devient un fond historique gelé géré par l'ACSATIM...

> SUITE

LA MUSÉOLOGIE HOSPITALIÈRE DEVIENT UNE RÉALITÉ

24 janvier 2014: 2e Vendredi International de Muséologie Hospitalière = "Les Hôtel-Dieu de France et d'ailleurs". 28-30 avril 2014 à Lyon 12 heures de Muséologie Hospitalière au 5e Congrès de la Société Française d'Histoire des Sciences et des Techniques

> SUITE

Good bye Mireille Faugère... Good morning Martin Hirsch...

Quelles conséquences sur l'implantation du Musée de l'AP-HP dans l'Hôtel-Dieu?...

> SUITE

Editorial du Webmaster de l'Adamap

En cet été 2008, l'Association des Amis du Musée de l'AP-HP (Adamap)  présidée par Henri Nahum, ouvre son site Internet qu'elle administre en toute propriété.

L'Adamap répond ainsi au vœu de ses adhérents qui disposent à partir de maintenant de tous les moyens modernes de communication - gazette, lettres et brochures d'informations distribuées par courrier postal et Internet - pour satisfaire sa mission culturelle : contribuer activement à valoriser l'immmense patrimoine légué à la postérité par la vénérable et vénérée "L'Assistance publique à Paris" à sa fille mutante "l'Administration générale de l'Assistance Publique de Paris - Hôpitaux de Paris".

Créé en 1934 alors que Louis Mourier était Directeur Général de l'A.P, le Musée de l'AP-HP est dirigé par Madame Anne Nardin. A la tête d'une équipe dynamique dans ses locaux logés face à la rive gauche de la Seine dans une aile de l'hôtel de Miramion, elle est à l'origine de la création de l'Adamap, structure autonome que tout musée doit s'adjoindre pour l'administration non lucrative d'un bien public que toute une population doit contribuer à alimenter et à faire fructifier. L'AP à l'origine fut une institution dépendant administrativement de la Ville de Paris (ce n'est plus le cas aujourd'hui). Mais elle fut pétrie de ses relations intimes avec l'Ile-de-France, la France voire notre ex-Empire colonial, au travers de ses assistés, de ses malades et de son personnel, un bassin de population qui se compte globalement par millions d'individus.

A question formelle ou informelle régulièrement posée à ses agents, médecins ou non : "Qu'est l'Assistance publique pour vous?", réponse immuable "Notre mère à tous"! Le portail du site de l'Adamap s'ouvre donc sur une toile centenaire du Musée de l'AP-HP, "La Goutte de lait de Belleville", de Jean Geoffroy, montrant le Dr Variot au milieu de mères nourricières lumineuses et de beaux enfants heureux. Le pandémonium interactif qui orne le portail illustrera, au gré du temps par des images symboliques, la douzaine de siècles que traversèrent les ancêtres de l'AP-HP, au service des populations indigentes, malades, infirmes, malheureuses, abandonnées... qui foisonnèrent dans la ville de Lutèce puis de Paris dont la devise est qu'elle flotte mais ne coule pas.

Le site Internet de l'Adamap se veut interactif, ouvert sur toutes les strates de la population qui croit qu'on comprend d'autant mieux son avenir qu'on connaît mieux son histoire. Après des décennies de négation ou de désintérêt, le désir de connaître et de faire connaître l'histoire de la médecine et de la santé renaît, puissant, au travers de nombreuses institutions universitaires ou non. Les documents sortent des caves et des greniers, les témoignages relatent le vécu de malades, de médecins, d'agents qui eurent à vivre une courte aventure ou toute une vie à l'AP. Nos correspondants, membres ou non de l'Adamap, peuvent nourrir des blogs, léguer des objets ou des souvenirs, ouvrir des liens de partenariats... grâce aux nombreuses rubriques ouvertes dès la saisie www.adamap.fr.

L'Adamap vit d'abord des cotisations de ses membres. Il est donc normal qu'il y ait un secteur réservé aux adhérents à jour de cotisation. La cotisation de base est raisonnable à 20 euros. Nous possédons quelques membres bienfaiteurs dont la générosité peut monter jusqu'au millier d'euros et plus. Nous leur devons l'impression de la "Lettre trimestrielle de l'Adamap" qui est datée régulièrement du premier jour des quatre saisons de l'année. La première de couverture et la table des matières des neuf lettres déjà parues est accessible aux surfeurs; seuls les membres actifs peuvent télécharger les numéros en mode .pdf dans le secteur à code qui leur est dédié.

Le site Internet de l'Adamap n'a pu être conçu et réalisé avec la Société AvanceNet que parce que des sponsors exceptionnellement généreux ont accepté de subventionner les mises initiales sans assécher notre trésorerie. Qu'ils en soient très vivement remerciés. Biologie&Industrie, Laboratoire Servier,Laboratoire Guerbet, nul ne pourra accuser l'Adamap de conflit d'intérêt avec vous. Vous avez cotisé parce que vous croyez à l'honnêteté des buts de l'Adamap : valoriser le patrimoine historique de l'AP-HP à travers son Musée et l'Association de ses Amis, sans autre retour sur investissement que le bénéfice intellectuel gratuit que toute la population voudra bien en retirer. L'Adamap est une association à but non lucratif administrée par des volontaires travaillant librement à titre gratuit, indépendante dans l'interdépendance, avec la Conservatrice du Musée de l'AP-HP.

webmaster@adamap.fr

 

Jean-François Moreau,
webmaster